EXTRAITS

Une aide régionale pour les jeunes entrepreneurs 

Son nom: Accélérateur initiatives jeunes. L'idée est de booster un projet repéré sur la plateforme de financement participatif Kengo. Près de Rennes, Soline Foret, lauréate 20î8, en a bénéficié.

 

À l'intérieur, l'odeur des cookies qui dorent au four fait saliver. Un four qu'elle a pu acheter grâce au soutien de la région Bretagne via son disposi­tif Accélérateur initiatives jeunes. Quèsaco ? Il est destiné à booster un projet repéré sur la plateforme de financement participatif Kengo. Dès que celui-ci atteint ou dépasse 70 % de son objectif de campagne, il peut bénéficier d'un soutien financier pour les 30 % restants, dans la limite d'un plafond de 

4 000 €.

Une aide régionale pour les jeunes entrepreneurs
Son nom: Accélérateur initiatives jeunes. L'idée est de booster un projet repéré sur la plateforme de financement participatif Kengo. Près de Rennes, Soline Foret, lauréate 20î8, en a bénéficié.

Article complet publié par Ouest France à télécharger
OFbretagne20191109aideregionale.pdf
Document Adobe Acrobat [148.4 KB]

EXTRAITS

 

Il fabrique des cadres de vélo en bambou

 

Après une formation d'ingénieur en électrochimie et plusieurs années dans la vente de vélos électriques, Thomas Mazurié s'est lancé dans ce procédé très peu connu.

 

« Si j'ai choisi de fabriquer des vélos en bambou, c'est parce que j'avais les compétences pour le faire, remarque-t-il. C'est en parfait accord avec mes valeurs. » 

Selon lui, un cadre de vélo en bam­bou est à la fois solide et confortable. « Pour le fabriquer et assembler tout le vélo, cela me prend une trentaine d'heures. » Il se fournit à la bambouseraie Bambou Breizh, à La Forest­Landerneau. « Il faut entre trois et six mois pour le séchage du bambou », souligne Thomas Mazurié. 

Respect de l'environnement 

Pourquoi a-t-il choisi le bambou ? « C'est un matériau très résistant. Le chaume de bambou (tige de la plan­te) présente des caractéristiques mécaniques comparables à celles des métaux. Son bois est très riche en silice, ce qui le rend très dur. Sa forme ronde et rectiligne lui procure solidité et souplesse. Le bambou est un excellent matériau de construc­tion. »

Une synergie entre partenaires pour faciliter la création 

Thomas Mazurié a bénéficié, au tout début de son activité, de la mise à disposition d’un local au 1, rue Louis Pidoux à Brest dans le cadre d’un Service Plus Box : dispositif géré par AB Services création en partenariat avec Brest Métropole.

Il est également soutenu par Chrysalide (Coopérative d’activité et d’emploi) avec qui nous entretenons un partenariat étroit sur de nombreux projets portant notamment sur la mise à disposition de véhicule utilitaire dans le cadre de notre dispositif  Prêt de Matériel avec Accompagnement.

Il fabrique des cadres de vélo en bambou
Après une formation d'ingénieur en électrochimie et plusieurs années dans la vente de vélos électriques, Thomas Mazurié s'est lancé dans ce procédé très peu connu.

Article complet publié par Ouest France Brest à télécharger
OFBrest20191115Mazurier.pdf
Document Adobe Acrobat [801.1 KB]